06 62 86 72 19

  1 allée de Lucerne - 35200 Rennes

  Suivez-moi

BAC, chapiste à Rennes

Chape traditionnelle, allégée, à base d’anhydrite, liquide… en Ille-et-Vilaine

Selon vos goûts et vos envies, je vous propose mes services pour le revêtement de tous types de sols : durs et souples. Je prends également en charge la préparation de différents types de chapes.

Appliqué, je m’engage à respecter les délais et à vous fournir des prestations à la hauteur de vos attentes.

Je vous garantis un sol parfaitement plat. Je maîtrise les techniques de la pose de chapes traditionnelles, liquides, allégées, à base d’anhydrite

La chape traditionnelle

Celle-ci étant composée de : sable, ciment et eau, on l’appelle alors « Mortier ». Elle peut être fabriquée à la bétonnière, à même un support propre à la main, ou en centrale. Elle est posée et damée manuellement, puis tirée à la règle en général par le carreleur.

La chape traditionnelle est classée en 3 catégories :

  • La chape de ravoirage : dosé généralement à 150 kg de ciment par m3, celle-ci va nous permettre de minimiser la surépaisseur de la chape finale, de remettre à niveau les planchées avant le coulage d’une chape fluide, d’enrober les gaines, les canalisations ou fourreaux placés sur les sols. Cette chape n’est pas destinée à rester nu, ni recevoir de revêtements.
  • La chape talochée : dosée généralement à 250 kg de ciment par m3, elle va être mise en œuvre plus consciencieusement, puis compacter à l’aide d’une taloche par des mouvements légers et circulaires sur la surface de la chape. Cette chape n’est non plus destinée à rester nu. Cependant, elle est prête pour recevoir des revêtements rigides.
  • La chape talochée Lissée : dosée généralement entre 300 et 350 kg de ciment par m3, elle va être mise en œuvre comme la chape talochée, puis lisser par une lisseuse, communément appeler Platoir flamande. N’étant toujours pas destinée à rester nu, celle-ci peut recevoir tous les revêtements que vous souhaitez.
N. B. : Une chape à base de ciment ne peut pas rester nue.

La chape allégée

La chape allégée est une chape allégée par des billes de polystyrène.

Prête à l’emploi de mise en œuvre traditionnelle, pour la réalisation de chapes adhérentes ou flottantes, recouvrables par tout type de revêtements. Elle est destinée aux applications intérieures dans tous les types de locaux, résidentiels et tertiaires.

Cette chape légère est particulièrement efficace pour les rénovations, où sa légèreté autorise les mises en œuvre dans les cas les plus difficiles. Sa formulation à base d’argile expansée lui procure des capacités isolantes qui contribuent au confort des bâtiments.

Cette chape peut être mise en œuvre sur tous les supports courants du bâtiment. Sur ravoirage, il faut intercaler un film de désolidarisation polyéthylène de 200 microns. Sur plancher bois, il faut intercaler un film perméable à la vapeur type Paratech/Umodan ESP, Ampatex DB90 ou non-tissé synthétique.

Sa consommation moyenne est de 8 kg/m².

La chape légère by Edilteco® est destinée à alléger les structures (3.5 fois plus légère qu’une chape traditionnelle), à isoler et à traiter thermiquement et acoustiquement les différents types de supports existants dans les immeubles collectifs et les maisons individuelles en travaux neufs ou de rénovation, à réaliser des chapes adhérentes ou désolidarisées, ravoirages légers isolants et sous-chapes, rattrapages de niveaux, formes de pentes, isolation thermique et acoustique aux bruits de chocs.

Découvrez ses avantages :

  • Collage direct du carrelage après 48 heures, sans ragréage
  • Légère : 650 kg/m3 soit 32.5 kg au m² contre 110 kg pour une chape traditionnelle sur 5 cm d’épaisseur.
  • Gain de poids d’environ 73 % soit 3.5 fois plus légère qu’une chape traditionnelle.
  • Conforme à la NF EN 13813.
  • Sac prêt à l’emploi de 23 litres.
  • Épaisseur minimum de 3 cm.
  • Fibrée = suppression du treillis anti-fissuration.
  • Mise en œuvre simple.
  • Compatible avec tous les revêtements (cf. tableau de revêtement).
Stable dans le temps.

Les chapes à base d’anhydrite

L’anhydrite naturelle est extraite de ce que l’on appelle les évaporites. L’anhydrite de synthèse se libère notamment sous forme de résidu lors de la désulfuration des gaz de fumée ou lors de tout autre processus industriel. Comme il s’agit d’un résidu, son utilisation dans le domaine de la construction constitue une plus-value écologique.

L’anhydrite est mélangée à du sable, de l’eau et un plastifiant pour former une chape fluide. Celle-ci est alors coulée sur le support. La propriété autonivelante permet d’obtenir une répartition régulière de la masse. Le processus de finition est encore amélioré manuellement.

La chape anhydrite, est un matériau qui se compose à 85 % de sulfate de calcium (CaSO4). Elle est souvent utilisée comme liant pour les chapes autonivelants.

Le gros avantage des chapes à base d’anhydrite, et des mortiers autonivelants en général, est que leur pose demande moins de travail qu’une chape ordinaire.

Ce type de chape se coule très rapidement : au bout de 24 heures, on peut déjà y circuler et après quelques jours, on peut y déposer des charges.

Néanmoins, l’anhydrite est sensible à l’humidité. Ce type de chape est donc déconseillé pour les pièces très humides ou mal ventilées.

Une colle spéciale doit, par ailleurs, être utilisée, pour la mise en œuvre du revêtement.

La chape liquide de ciment

  • Classification : C20/25 ou dosage en ciment 350 kg / m3
  • Couleur : gris ciment
  • Armature : fibres métalliques (sous avis technique)
  • Ponçage : non nécessaire
  • Masse volumique chape sèche : 2100 kg/m3
  • Circulable : après 48 heures
  • Mise en charge pour pose de cloisons : 7 jours
  • Mise en chauffe : après 15 jours (opération impérative avant la pose des revêtements de sol)
  • Taux d’humidité maximum : 3 % pour les parquets et 4.5 % pour le carrelage.
  • Colle : marque PCI, Mapei, Cegecoll
  • Joints sans chauffage au sol : tous les 60 m2
  • Joints avec chauffage au sol : tous les 40 à 60 m²
  • Test d’arrachement SANS ponçage : 0.8 – 1 MPA
  • Test d’arrachement AVEC ponçage : 1 – 1.5 MPA